L’usage détourné du protoxyde d’azote, une pratique à risques de plus en plus répandue

L’usage détourné du protoxyde d’azote est en recrudescence chez les collégiens, lycéens et étudiants. Des consommations répétées et en grandes quantités contribuent à expliquer le signalement de plusieurs dizaines de cas graves au cours des deux dernières années.

Une campagne a été lancée par la MILDECA, abordant divers sujets :

Ø  Le protoxyde d’azote c’est quoi ?

Ø  Les risques de l’usage détourné du protoxyde d’azote.

Ø  On me propose du « proto » ou du « gaz hilarant », je fais quoi?

Ø  J’organise une soirée, je distribue/vend du protoxyde d’azote.

Ø  Cartouches, ballon et environnement.

Ø  Professionnel travaillant en contact avec des jeunes, je sais que certains consomment du protoxyde d’azote, je fais quoi ?

Ø  Commerçants, quels messages ?

Ø  Je suis parent, je trouve des cartouches de protoxyde d’azote et des ballons dans les affaires de mon enfant, je fais quoi ?

Ø  Je suis élu local, des cartouches de protoxyde d’azote sont retrouvées dans les rues et les jeunes qui les consomment créent des nuisances, comment agir ?

Pour poursuivre le travail de sensibilisation et d’information, vous trouverez en cliquant ici, des éléments de langage et plusieurs supports de communication.